Reprise du championnat national de football d’élite : Le gouvernement a-t-il manqué à sa promesse ?

Les amateurs de football, n’ont pu effectuer le déplacement des stades homologués le week-end écoulé pour le démarrage des championnats de football de première et deuxième divisions (D1 et D2), comme annoncé depuis plusieurs mois pour samedi 30 mars 2024.

Dans une communication faite lundi, le Secrétaire général de la Ligue nationale de football professionnel (LINAFP), a annoncé le report sine die du lancement desdits championnats pour des « raisons d’organisation », sans plus de précisions.

S’excusant auprès des partenaires, sponsors de la Linafp et amateurs du ballon rond pour ce ‘’faux bond’’, le Secrétaire général souligne que « les prochaines dates seront communiquées ultérieurement ».

Il y a une semaine, à l’occasion du séminaire de renforcement des capacités managériales des clubs de l’élite, le ministre en charge des sports, André jacques Augand, avait pourtant assuré que « toutes les conditions et dispositions avaient été prises pour la reprise du national foot à la date du 30 mars 2024 ».  

Depuis plus de trois saisons, dans le contexte de la survenue de la pandémie du Covid-19, le championnat de football d’élite n’a plus jamais été organisé au Gabon.

Des problèmes de financement ont souvent provoqué des difficultés d’organisation et des interruptions cycliques des championnats de D1 et de D2, principalement chez les clubs qui reçoivent des subventions de l’Etat, dédiées notamment au paiement des salaires des joueurs et encadreurs techniques.

Les associations des footballeurs professionnels ont toujours donné de la voix, y compris ces dernières semaines, pour exiger le versement des mois et des années d’arriérés de leurs soldes.  

Alph’-Whilem Eslie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top