Gabon : Le SENA émet des suggestions pour une éducation forte

 

Le vendredi 20 octobre 2023, le Syndicat de l’éducation nationale (SENA) a fait sa rentrée syndicale. Au cours de cet événement, le secrétaire général, Fridolin Mve Messa, a émis quelques suggestions à l’endroit des autorités qui aspirent à une éducation de qualité au Gabon.

La réussite d’un pays passe essentiellement par une jeunesse bien instruite. Une jeunesse capable de relever les défis face à d’autres nations. Et pour ce faire, il faudrait que l’enseignement retrouve ses lettres de noblesse. C’est pourquoi, Fridolin Mve Messa a demandé au CTRI à penser à ce secteur qui a été tant marginalisé par l’ancien régime.

Le secrétaire général du SENA suggère aux autorités de procéder à la régularisation de toutes les situations administratives et financières (intégration, titularisation, avancement automatique et reclassement après stage). À cela s’ajoute le paiement de tous les rappels soldes, le paiement des vacations immédiatement après service, l’accélération du rythme de construction des infrastructures scolaires en quantité et en qualité, la formation horizontale et verticale des enseignants aux fins de maximiser l’offre. Sans exclure la révision du cadre normatif et juridique du ministère de l’Éducation nationale.

Enfin, sur le fameux point de la gratuité des inscriptions dans les établissements scolaires publics, le SENA appelle Camélia Ntountoume Leclercq à traduire clairement cette décision qui semble être exécuté de manière irrégulière. Il a relevé que d’un établissement à un autre, il y a des variations.

Brandy Mamboundou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top