Libreville, Gabon, (Gabon-infos.com)-Deux sociétés forestières chinoises qui exploitaient illégalement le bois dans la province de l’Ogooué Ivindo, ont été arrêtés dernièrement à Makokou. Il s’agissait de  Chen Wenxing et Claude Liu, tous deux patrons des sociétés chinoises du secteur forestier dans la province.

Leurs pots aux roses a été découvert grâce à la mission inopinée  à Makokou de Police Forestière du CAF appuyée par l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN) et l’Ong Conservation Justice.

Le constat sur le terrain,   a  exposé de nombreux et importants abus de la part des sociétés WCTS et KHLL. Ce qui a permis l’arrestation de  Wang Yang, Directeur de Sunry Gabon, qui d’ailleurs  bénéficié d’une liberté provisoire.

 

Alors que deux directeurs généraux de « Majors » chinoises, WCTS et KHLL ont été placé sous mandat de dépôt par  le Procureur de la République Près le Tribunal de Première Instance de Makokou.

Ceci nous amène à nous poser la question sur la moralité des hommes chinois qui écument le pays. Agissant comme des triades, voulant à tous prix s’enrichir sans la moindre réticence.

Nos forets sont désormais leurs propriétés. Ils en font ce qu’ils veulent, grâce à des complicités, tantôt tapis dans l’ombre du ministère de tutelle, tantôt au sein de l’appareil judiciaire ou dans les villages qu’ils arpentent.

Ces deux entreprises sont notamment reprochées de mauvaise gestion des forêts, détruisant la biodiversité, la faune et la flore.

La mission du Contrôle d’Aménagement Forestier dirigée par le Colonel David Ingueza et qui a mobilisé du 16 au 28 avril dernier soixante Ingénieurs et techniciens des Eaux et Forêts, écogardes, gendarmes et juristes de l’ONG Conservation Justice, a mis à nue une « mafia chinoise » dans l’Ogooué-Ivindo.

Il est démontré que WCTS, KHLL et les grosses entreprises forestières détenues essentiellement par des asiatiques ont consciemment triché. Il leur est reproché plusieurs forfaits dont : exploitation sans titre, marteau forestier non authentifié, exploitation en zone de conservation, exploitation sous diamètre d’essences, exploitation des essences interdites, exploitation en dehors des limites fixées, non respect de l’ordre de passage des UFG (Unités Forestière de Gestion) et AAC (Assiettes annuelles de Coupe). WCTS de Chen Wenxing a par exemple entamé l’exploitation dans l’UFG 4 et les AAC programmées pour 2023-2034. L’entreprise a donc vendu du bois illégalement coupé, pour plusieurs milliards de CFA. KHLL s’est surtout illustré dans l’exploitation de bois « interdit de coupe » dans son permis mais aussi la surexploitation par rapport aux Plans Annuel d’Opération. Une simulation de l’expert en économie forestière qui a accompagné le CAF a démontré que l’entreprise de Claude Liu a gagné au moins plus de 2,7 milliards de CFA sur une année.

Il est temps que l’Etat prenne des décisions difficiles pour faire respecter la réglementation en vigueur en la matière. Et surtout chasser du territoire toutes ses sociétés chinoises qui ne repectent ni la nature ni la loi..

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *