En dehors de ses 2 sites (Trinational de la Sangha et la réserve de faune du Dja) qui figurent en bonne place dans la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, le pays de Samuel Eto’o détient également 12 autres qui sont dans une liste d’attente. Au cœur de cette liste, figure 3 parcs qui ont réussi à attirer notre attention ce mois.

Ces parcs font partie de la liste des 828 sites touristiques répertoriés au Cameroun en 2015  par la plateforme Jumia Travel. Ces sites qui sont considérés comme de vestiges historiques, ont surtout le mérite de faire partie d’une liste sélective (même si en attente de validation) du patrimoine mondial de l’Unesco.

Si le Cameroun est souvent reconnu comme un grand potentiel touristique, c’est en grande partie grâce à la présence de nombreux sites naturels et culturels qui participent à son rayonnement à l’international. Au cœur de cette richesse pleine de couleurs et de diversités, il y a les parcs, éléments indispensables la croissance du tourisme. Le Cameroun compte officiellement 19 parcs répartis sur l’ensemble du territoire national. On peut citer comme principaux et plus connus, le Parc de la Bénoué, celui du Faro, le Mbam et Djerem et enfin celui de Bouba-Ndjida. Ces parcs sont inscrits depuis de nombreuses années dans la liste des aires protégées du Cameroun. Au cœur de cette pluralité,  figure 3 géants qui ont réussi à se faire remarquer grâce à leurs singularités.

 

Le parc de Korup

 

Ce parc qui couvre une superficie de 126 000 ha, a été créé par décret présidentiel n° 86/1283 du 30 Octobre 1986 et dispose d’un plan d’aménagement. Il est situé dans la région du Sud-ouest et partage une frontière commune avec le parc national de Cross River au Nigeria. Il est caractérisé par un climat extrêmement humide avec une pluviosité annuelle de plus de 5000 mm. Le Parc National de Korup (PNK) est couverte par une forêt ancienne de basse altitude dont la partie sud est primaire. L’altitude de la zone varie entre le niveau de la mer et 1 079m, avec une moyenne d’environ 400m.

En termes de biodiversité, Korup se présente comme la forêt d’Afrique la plus riche avec 1.700 espèces de plantes, dont 30% endémiques, déjà répertoriés. C’est également la zone de basse altitude la plus riche en ce qui concerne les oiseaux (avec 410 espèces représentant 53 familles), les papillons (480 espèces) et les reptiles (82 espèces). Pour ce qui concerne les grands mammifères, 161 espèces y sont représentées dont plusieurs menacées de disparition (éléphant, chimpanzé, drill, le léopard…). Enfin, c’est un site d’importance capitale pour la conservation des primates car il abrite le quart de toutes les espèces de primates d’Afrique.

Le parc a des limites qui lui permettent de procurer un habitat viable aux animaux et aux plantes qu’il abrite. Forêts primaires jamais exploitées, faible taux de braconnage. Cependant, la pauvreté ambiante de la région incite de plus en plus le développement du braconnage. Le personnel de surveillance est insuffisant pour assurer un contrôle efficace. On observe de fréquentes incursions de braconniers nigérians dans le parc. Pour améliorer l’efficacité de gestion, il y a lieu d’accélérer la coopération entre le Cameroun et le Nigeria pour une collaboration transfrontalière afin de sauvegarder les ressources du PNK et le parc national de Cross River (Nigeria).

 

Le parc de Waza

 

Crée par arrêté du 05 décembre 1968 le parc national de Waza (PNW) est situé dans le Département du Logone et Chari, région de l’Extrême Nord. Il couvre une superficie de 170 000 ha et est caractérisé par un climat soudano sahélien, semi-aride et tropical avec une saison pluvieuse et une saison sèche. La pluviométrie est irrégulière avec une moyenne annuelle de 600 mm. Aucun cours d’eau permanent ne draine le parc, seules les marres d’eau artificielles servent de point d’abreuvage pour les animaux. La température varie entre 15 et 48C. Deux principaux types de sols dominent le parc ; les sols sablonneux et les sols argileux. Avec une altitude d’ensemble variant entre 300 et 340 m, le PNW est également caractérisé par deux types de végétation: – végétation de la plaine d’inondation et la végétation dite forestière. Sur le plan faunique, on dénombre 379 espèces d’oiseaux incluant l’autruche et 30 espèces de mammifères dont, la girafe, l’hyène, les cobs, le léopard, l’éléphant, etc. Le PNW reçoit chaque année plus de 20 000 oiseaux d’eau.

Depuis quelques années, le parc de Waza fait face à de nombreux obstacles notamment le terrorisme qui empêche aux visiteurs de faire le déplacement.

 

Le parc de Campo ma’an

 

Situé à proximité de l’océan atlantique, le Parc national de Campo Ma’an (264 064 ha) est créé par arrêté n° 2000/004/PM du 06 janvier 2000. Il se trouve sur grand paysage dominé par deux principaux types de reliefs : la partie nord couverte par les montagnes et quelques plateaux et la partie sud couverte de collines et de petites vallées. L’altitude d’ensemble est inférieure à 200m. Le parc appartient au domaine de la forêt dense humide guinéo-congolaise sempervirente qui garde sa verdure toute l’année. Une quinzaine d’associations végétales y sont représentées. On cite :

Il est admis que cette zone a été le refuge des espèces d’Afrique Centrale pendant la dernière glaciation du quaternaire, d’où sa grande diversité faunistique et floristique. En effet, les inventaires réalisés jusqu’à ce jour donnent les indications suivantes : 1 500 espèces de plantes (114 endémiques), 80 grands et moyens mammifères, 390 invertébrées, 249 espèces de poissons, 112 reptiles, 80 amphibiens, 302 oiseaux. Avec cet important nombre d’oiseaux, cette zone est classée par Birdlife International comme ‘’Zone d’importance pour la conservation des oiseaux’’. On rencontre parmi les mammifères du site, certaines espèces de grande importance et parfois considérées comme menacées (23 sont sur la liste rouge de l’UICN) telles que le pangolin géant (Mains gigantean), l’éléphant d’Afrique (Loxodonta africana cyclotis), le gorille (Gorilla gorilla), le léopard (Panthera pardus), le buffle (Synerus caffer nanus) et le mandrill (Madrillus sphinx).

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *